Les Highlands

 
Montagnes spectaculaires, lochs mystérieux, villages authentiques, mythes légendaires... Pour trouver une terre et une nature sauvage à l'état pur en Europe, il faut la chercher dans les Highlands.

 
Les Highlands, littéralement "Hautes Terres" en Français, et A'Ghaidhealtachd en Écossais, sont une région montagneuse qui occupe tout le nord-ouest du pays et couvrent à peu près un tiers des terres, concentrent à peine un dixième de la population écossaise. Des montagnes, lochs, rivières et plateaux font de cette zone la plus sauvage et la plus riche en animaux d’Europe. Le caractère de la région est surtout lié aux traditions et à la culture du Highlander, figure à la fois romantique, respectable et violente. La notion de clan qui prévalait déjà au Moyen Age, existe toujours.

 Cette région très peu peuplée et peu fertile est couverte de collines et de montagnes dont plusieurs sommets dépassent 1000 mètres. Elle est coupée en deux par la faille géologique de Glen Mor dans laquelle s'étire le Loch Ness célèbre pour son monstre marin. Le canal Calédonien qui relie la mer du Nord à Fort William, et au-delà, à l'océan Atlantique traverse le Loch Ness et le Loch Lochy. Le plus haut sommet d'Écosse (et de Grande-Bretagne) est le Ben Nevis, près de la ville d'Oban, ancien volcan qui culmine à 1344 mètres.

 Le paysage classique des Highlands est la lande couverte de bruyères ou de fougères et parsemée de rochers énormes et de lochs aux eaux très claires. Les vallées profondes (les glens) ont été façonnées par les glaciers qui ont aussi découpé la côte ouest en fjords. Par endroits le sol imperméable est marécageux et couvert de tourbières. Une flore et une faune particulières se sont développées dans ce milieu très humide et balayé par les vents froids. Les falaises escarpées par endroit abritent toutes sortes d'oiseaux marins.
 




 

En savoir plus sur les Highlands

 

© Dubuis.net